Les différentes approches possibles en vaccination :

La vaccination consiste à exposer le système immunitaire au virus pathogène afin de déclencher une réponse immunitaire et d’enrichir le répertoire immunitaire (mémoire) pour mieux défendre l’individu contre ce vaccin s’il le rencontre à nouveau dans sa forme pathogène après vaccination.

Pour cela on injecte une dose de vaccin contenant soit :

  • Un virus entier de la maladie concernée : il peut être inactivé (grippe), atténué (ROR),
  • Un autre virus inoffensif programmé pour produire des protéines du virus de la maladie concernée, c’est le vecteur viral (Ebola),
    C’est le mode de fonctionnement du vaccin AstraZeneca (virus non réplicatif).
  • Des fragments du virus responsables de la réponse immunitaire (tétanos)
  • Des acides nucléiques ADN ou ARNm qui pénètrent le noyau ou le cytoplasme des cellules saines de l’individu pour leur dicter de produire des protéines du virus et donc de déclencher une réponse immunitaire.
    C’est le mode de fonctionnement (ARNm) des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna.