Le projet de loi santé adopté par le Sénat prévoit de transformer l’ordonnance papier en ordonnance numérique d’ici 2022. Nous vous proposons un petit état des lieux sur la dématérialisation des ordonnances médicales en Europe et dans le monde.

Qu’est-ce que la dématérialisation ?

Dématérialiser un document, de n’importe quel type, revient à le produire directement au format numérique à partir d’un système d’information. Il est devenu usuel aujourd’hui de recevoir un bulletin de paie dématérialisé, une facture, un contrat client ou plus simplement un ticket de caisse.

La dématérialisation engendre plusieurs questions : qui pourra accéder aux documents ? Aux informations contenues dans les documents ? Par quels moyens ? Quel niveau de sécurité est associé ? Comment conserver ces documents numériques ? Pendant combien de temps ?

E-ordonnance, la France largement en retard

L’ordonnance numérique n’est pas en soit une révolution puisqu’elle existe depuis 2004 en France. Toutefois, elle peine à décoller. Ce qui n’est pas le cas dans un certain nombre de pays.

Pour exemple, le 27 mars 2016, l’ordonnance numérique est rendue obligatoire à New-York. L’objectif de cette loi est simple : mettre fin aux ordonnances illisibles ou corrigées par les patients. A partir de cette date, toute ordonnance prescrite est électronique et envoyée directement à la pharmacie désignée par le patient. Des sanctions sont prévues pour les médecins qui tenteraient de déroger à la pratique. Pas question d’utiliser un service e-mail classique pour transmettre l’ordonnance : le médecin doit impérativement utiliser un système chiffrant les données et validant la signature électronique du prescripteur et celle de pharmacie. Simplification, traçabilité et économie sont de rigueur.
Notons tout de même une limite : si le traitement n’est pas disponible ou trop cher dans la pharmacie choisie, le patient doit alors retourner voir son médecin. Ce dernier devra annuler la précédente prescription pour en créer une autre et l’envoyer à une nouvelle pharmacie désignée par le patient.

Cette solution ne se retrouve pas seulement Outre-Atlantique. Les pays scandinaves, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni ou encore l’Espagne ont déjà franchis le pas. Elle s’inscrit dans une technologie déjà démocratisée depuis les années 2000 : l’utilisation du smartphone. Contrairement aux idées reçues, l’utilisation du smartphone n’est pas une condition sine qua none à l’e-ordonnance. L’impression d’un duplicata (en France) ou l’envoi automatique à une pharmacie (aux Etats-Unis) par le médecin permettent aux patients de récupérer ses médicaments.

En 2014, en Sicile, un an seulement après avoir joué les « cobayes » en testant l’ordonnance numérique, plus de 80% des « feuilles roses » autrement dit les ordonnances papiers, ont disparu. Excellent résultat, quand on sait que les médecins siciliens rédigent en moyenne 50 millions d’ordonnances chaque année. Du côté des officines, rares sont ceux qui n’ont pas apprécié ce système. Imposé, il a fini par s’ancrer dans les habitudes de chacun.

Ensemble, l’Estonie et la Finlande vont plus loin. Le patient finlandais a désormais la possibilité de se procurer des médicaments prescrits de manière dématérialisée par son médecin en Estonie. Ce système est pour l’instant valable uniquement entre ces deux pays, mais il pourrait s’étendre à une vingtaine d’Etats membres de l’Union Européenne d’ici fin 2021. Il s’agit d’une véritable aubaine pour le patient qui tend de plus en plus à être un véritable « globe-trotter ». L’infrastructure des services numériques dans le domaine de la santé en ligne a fait peau neuve, permettant une coordination optimale entre les deux pays. Huit autres Etats membres (Luxembourg, Portugal, Croatie, Malte, Chypre, Grèce, Belgique et la République Tchèque) devraient entamer de nouveaux échanges et franchir le cap d’ici fin 2019.

Ordoclic, la première solution en France de création d’ordonnances digitales légales

C’est autour de ces sujets, et dans le respect des prérequis à l’édition d’une ordonnance, qu’Ordoclic apporte une solution structurelle afin d’assurer la validité de l’ordonnance digitale en France.

Ordoclic est pensé pour respecter la déontologie des métiers de la santé, être un outil interopérable qui s’imbrique parfaitement à l’environnement de travail des professionnels de santé, assurer la force probante de l’ensemble des documents dématérialisés (ordonnances et courriers), gommer les limites du papier et respecter le libre choix des patients. Tout ici est obligatoire et dans l’ADN du produit.

Petit zoom sur le lespecter le libre choix du patient :
– Dès la création de son compte Ordoclic, le consentement du patient est sollicité,
– L’accès à l’ordonnance est très encadré. Le patient choisit librement à qui il donne accès à son dossier médical et/ou à ses ordonnances,
– Lors de la délivrance, le destinataire doit récupérer le consentement du patient en saisissant le code alphanumérique envoyé au patient par SMS ou e-mail.

A noter : dématérialiser un document suppose de s’affranchir totalement du papier. Toutefois, il repose sur le bon vouloir du patient d’accepter ou non de recevoir une prescription médicale numérique. Face aux réticences, il faut être capable de gérer les deux formats sans perdre de temps ! C’est ce qu’Ordoclic propose avec l’impression d’un duplicata.

Le petit « + »

Avec Ordoclic, l‘ordonnance électronique participe grandement à l’amélioration du parcours de soins du patient. Innovation, traçabilité et interopérabilité sont trois principes qui s’inscrivent dans l’ADN d’Ordoclic ; répondant ainsi aux besoins des utilisateurs de plus en plus connectés.

Qui sommes-nous ?

Fondé début 2017 dans les Hauts-de-France par le Docteur Guillaume Gobert, le projet est né d’un constat simple, celui de la faiblesse de l’ordonnance papier. L’objectif d’Ordoclic est de proposer aux professionnels de santé ainsi qu’à l’ensemble de leur patientèle une ordonnance sécurisée, infalsifiable, non duplicable et accessible n’importe où et à n’importe quel moment depuis un smartphone.

Aujourd’hui, Ordoclic est le leader des ordonnances électroniques en France. 
Nous accompagnons l’ensemble des professionnels de santé dans la pratique de leur métier au quotidien en modernisant chaque jour les outils de santé. En savoir plus sur Ordoclic.fr